Meilleures ventes

  • Inflammation - Douleurs - Bromelaïne 400
    Bromelaïne 400

    Enzyme protéolytique extraite de la tige de l'ananas, la bromélaïne...

    45,00 €
  • Inflammation - Douleurs - Boswellia Serrata
    Boswellia Serrata

    Plante aux propriétés anti-inflammatoires et anti-douleurs très...

    36,00 €
  • Sels minéraux - MSM
    MSM

    Soufre assimilable, le MSM se concentre particulièrement dans le foie où...

    20,00 €
  • Notre sélection - Gattilier
    Gattilier

    Le gattilier est la quintessence des plantes déstinées à la femme. Elle...

    32,00 €
  • Acides gras essentiels - Neptune Krill Oil
    Neptune Krill Oil

    Le cerveau est composé à 60% de graisses. Les Oméga 3 sont constitués de...

    33,00 €
  • Inflammation - Douleurs - Curcumine Bambou
    Curcumine Bambou

    L'association de la curcumine et du bambou permet de soigner de très...

    37,00 €
  • Stress – Spasmophilie - Acetyl Taurinate de Magnesium
    Acetyl Taurinate de Magnesium

    Complexe de Taurine et de Magnésium au potentiel véritablement très...

    33,00 €
  • Familles de produits - Acide Alpha R Lipoïque 100
    Acide Alpha R Lipoïque 100

    Molécule de base et véritable plaque tournante dans la production, la...

    35,00 €

Catégories

Nouveaux produits

  • Boswellia Serrata
    Boswellia Serrata

    Plante aux propriétés anti-inflammatoires et anti-douleurs très...

    26,00 €
  • Ma Peau
    Ma Peau

    Ma Peau est un complexe à la formule unique et liposomale riche en...

    33,00 €
  • Safran Bio
    Safran Bio

    Le safran est un stigmate (extrémité du pistil) issu des pétales de la...

    28,00 €

Endométriose : des solutions naturelles face à un trouble encore mal soigné

Publié le : 11/04/2019 20:46:57

Endométriose : des solutions naturelles face à un trouble encore mal soigné

L'endométriose touche environ 5 à 15% de la population féminine. Ce trouble est encore très mal pris en charge. En effet, un délai de 4 à 11 ans se produit généralement entre l'apparition du premier symptôme et le diagnostic chirurgical.

L'endométriose se manifeste par une croissance de la muqueuse de l'endomètre à l’extérieur de la cavité utérine. Les fragments de l'endomètre se déplacent vers le bassin et s'implantent dans le péritoine, les ovaires et les organes abdominaux. Des adhérences se produisent ce qui entraîne une réaction inflammatoire des tissus.



Principaux symptômes de l'endométriose
 

• dysménorrhée, troubles menstruels avec douleurs

• douleurs et tension au bassin : périnée, urètre

• utérus froid, durci à mobilité réduite

• troubles de la fertilité

L'endométriose impacte la vie des femmes notamment dans leur vie professionnelle. Une étude multicentrique a été réalisée en Suisse, Allemagne et Autriche sur 505 femmes avec une endométriose et 505 femmes sans endométriose. Les résultats montrent que les femmes avec une endométriose sont moins aptes à travailler et que l'apparition des douleurs est associée à une hausse des congés maladies. Il existe également une perte de productivité au travail pouvant conduire à une limitation dans les éventuels choix de carrières. La vie privée est également impactée par l'endométriose. De nombreuses études montrent que près de la moitié des femmes avec une endométriose éprouvent des douleurs lors des rapports sexuels.

Hopital de Zurich. Université de Graz. Autriche. Département de psychosomatique. Berlin. 2019 
Département d'obstétrique et de gynécologie. Hopital Universitaire de Genève. 2016
Département d'obstétrique et de gynécologie. Milan. 2014
Centre Hospitalier Universitaire CHU Cochin.


Causes et mécanismes de l'endométriose 


Le corps d'une femme est tout au long de sa vie sous l'influence de deux hormones majeures : la progestérone et les oestrogènes. L'endométriose témoigne d'un terrain où l'imprégnation hormonale des tissus est causée par un excès d'oestrogènes au détriment de la progestérone. L'endomètre ne devrait être exposé que 12 heures par mois aux oestrogènes. De par une surexposition dans l'endométriose, l'organisme est sous l'imprégnation et la dominance excessive et continu des oestrogènes. Ce déséquilibre hormonal traduit une baisse de la progestérone et une augmentation des oestrogènes. Longtemps, la médecine a pensé que seuls les ovaires exprimaient l'enzyme Aromatase chargé de fabriquer des oestrogènes. La recherche scientifique a clairement montré que d'autres tissus comme les cellules graisseuses, le sein, l'utérus, le cerveau, la peau, l'os et le muscle pouvaient exprimer l'enzyme Aromatase et produire ainsi des oestrogènes.

Les cellules graisseuses possèdent une grande propension à stimuler l'enzyme Aromatase. Il est donc important de diminuer le niveau des graisses dans l'organisme afin de réduire l'impact de l'enzyme Aromatase sur la production d'oestrogènes.

Les tissus fabriquent des oestrogènes tant que les graisses sont présentes, abondantes et disponibles dans l'organisme. Les oestrogènes stimulent les tissus à exprimer l'enzyme COX-2. Celui-ci va utiliser les acides gras présents dans les membranes cellulaires pour fabriquer des médiateurs (prostaglandines PGE2) à l'activité pro-inflammatoire et inductrice de douleur importante.

La PGE2 va produire et entretenir l'inflammation ce qui va stimuler l'enzyme Aromatase qui à son tour va entraîner la fabrication d'oestrogènes. Celle-ci peut véritablement être considérée comme la molécule responsable de l'initiation de la prolifération des tissus de l'endomètre.

Il est indispensable d'agir sur les molécules initiatrices que sont les oestrogènes mais également de diminuer les niveaux de prostaglandine PGE2 (inflammation-douleur) ainsi que l'enzyme COX-2 qui permet sa production. Agir sur l'enzyme COX-2 à l'action pro-inflammatoire permet de diminuer la croissance et la prolifération des tissus de l'endomètre.

Des solutions efficaces contre les douleurs de l'endométriose


La Boswellia serrata riche de 30% d'AKBA (principes actifs anti-douleur), est une plante utilisée dans la pharmacopée traditionnelle et millénaire de l'Ayurvéda. Elle possède une action anti-inflammatoire et anti-douleur très puissante validée par de très nombreuses études scientifiques. La boswellia serrata diminue très fortement les niveaux de PGE2 et de COX-2, les principaux médiateurs pro-inflammatoires responsables de l'endométriose et des douleurs qui l'accompagnent. Cette plante a la particularité d'apporter un véritable soulagement dans les douleurs de l'endométriose, les troubles féminins en général ainsi que les douleurs musculaires et articulaires.

Le MSM (methylsulfonylmethane) est un complément composé de soufre de haute qualité. Le MSM est un détoxifiant et anti-douleur puissant qui insensibilise les terminaisons nerveuses des tissus. Il est particulièrement bien assimilé par les cellules car il possède une forte affinité avec l'eau. Cela lui permet de former des liens hydrogènes qui lui procurent une capacité de pénétration cellulaire importante. Il peut ainsi exercer une action apaisante dans les profondeurs des tissus.

Réguler l'équilibre hormonal ou rétablir le déséquilibre hormonal avec le gattilier

La progestérone naturelle fabriquée par le corps diminue l'activité de l'enzyme Aromatase dans l'endomètre et le sein notamment. Ainsi, lorsque la progestérone est basse, l'estrone qui est un oestrogène à l'activité modérée se transforme en oestrogène puissant, le 17 beta estradiol, dans l'endomètre.
Avec la prise de gattilier la progestérone fabriquée par le corps va inactiver l'action du 17 beta-estradiol et la prolifération de l'endomètre. Afin de rétablir l'équilibre entre les oestrogènes et la progestérone en faveur de cette dernière, la prise d'une plante à l'action équilibrante, régulatrice et puissante s'avère indispensable. Le gattilier favorise la production de progestérone par le corps (sans pour autant en contenir). Ainsi grâce à lui, l'organisme va produire la quantité de progestérone dont le corps a besoin, pas au delà.

Le gattilier est une plante que l'on trouve dans le bassin méditerranéen, dans le sud de l'Europe et en Asie centrale. Elle contient des flavonoïdes, phénols et diterpènes aux puissantes activités antioxydantes. Le gattilier est la plante indispensable à tous les âges de la vie d'une femme. Elle améliore significativement l'endométriose, le syndrome prémenstruel, le syndrome des ovaires polykystiques, la candidose vulvo-vaginale, l'aménorrhée, l'hyperménorrhée, l'excès de prolactine, l'infertilité et l'acné.
Dans le syndrome pré-menstruel, le gattilier a montré une efficacité supérieure au prozac pour diminuer les symptômes et les plaintes physiques. Dans l'excès de prolactine et la mastalgie (douleurs mammaires), le gattilier a montré une efficacité égale à la bromocriptine.

Département de gynécologie et d'obstétrique. Université du centre médical du sud-ouest du Texas. 1998
Psychopharmacol. 2003

Thyroïde, iode et endométriose

Il existe un lien tout particulier entre la thyroïde et l'endométriose. La thyroïde possède de multiples fonctions au delà de celles habituellement connues de régulateur du métabolisme et de l'humeur chez la femme. La thyroïde contient habituellement de grandes réserves d'iode, oligo-élément indispensable au fonctionnement de la thyroïde et à l'élaboration des hormones thyroïdiennes, tout particulièrement la T3 libre.

L'iode, possède des propriétés immuno-stimulantes, antivirales et anti-inflammatoires qui lui permettent d'agir sur des conglomérats de tissus comme l'endométriose ou au niveau du sein. L'algue Laminaria Japonica est le nutriment le plus riche en iode. Elle permet de relancer l'activité de la thyroïde lorsque celle-ci est ralentie par un excès d'oestrogènes comme cela est souvent le cas dans l'endométriose. La Laminaria Japonica va également agir sur les tissus de l’endomètre, réguler leur croissance et leur cycle cellulaire.

Afin de lutter efficacement contre l'endométriose, il est indispensable de disposer d'une fonction thyroïdienne solide. Grâce à l'iode qu'elle contient, l'algue Laminaria Japonica permet de lutter efficacement contre la prolifération des cellules de l'endomètre et l'invasion des tissus voisins.

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a publié une étude sur le statut mondial de l'iode. La consommation moyenne d'iode en France est considérée comme moyennement déficitaire avec 50 à 99 microgrammes/l. L'iode contrôle les gênes qui régulent les oestrogènes (TFF1, WISP2). L'algue Laminaria Japonica va ainsi permettre d'agir avec une plus grande efficacité sur un levier fondamental, les oestrogènes afin de diminuer la prolifération des cellules hors de l'endomètre. L'iode contrôle également les gênes liés à la régulation de la croissance et de la différenciation du cycle cellulaire de l'endomètre et du sein notamment.

Departement de Nutrition. Organisation mondiale de la Santé. 2004

Fer et croissance de l'endomètre


Les cellules des kystes de l'endomètre contiennent de grandes quantités de dérivés de l'hémoglobine comme l’hème ainsi que du fer. Ce dernier tout particulièrement est un pro-oxydant, à l'action corrosive et destructrice de tissus. Au niveau de l'endomètre, le fer entraîne une distorsion de l’équilibre protecteur apporté par les antioxydants intra-cellulaires. Il se produit une agression suivie d'une perte de fonction de la cellule.

Le fer libre contenu à l’intérieur des globules rouges des kystes de l'endomètre entraîne un stress oxydatif important. La membrane des cellules de l'endomètre ainsi que ses composants internes (mitochondrie, lysosome) sont fortement endommagés par le fer libre. Celui-ci est un métal à l'action corrosive et destructrice de cellules. Il entraîne la production de mutations au niveau de l'ADN provoquant une prolifération des cellules de l'endomètre.

Une étude scientifique a mesuré les niveaux de fer dans les différents types de kystes de l endomètre :

  • 100,9 mmol/L de fer dans les kystes endométriosiques

  • 0,075 mmol/L de fer dans les kystes non endométriosiques

La concentration en fer est intimement reliée à la croissance de l'endométriose. Un terrain inflammatoire important se produit comme le montrent les valeurs de l'isoprostane, médiateur et marqueur clé de l'agression des membranes riches en acides gras.
Lorsque le fer rentre en contact avec les membranes de l'endomètre, les acides gras de la membrane servent de matériau afin de produire des médiateurs et sous-produits extrêmement pro-inflammatoires comme la PGF2 . Une agression et une oxydation très forte des lipides est ainsi à l'oeuvre.

Département d'obstétrique et de gynécologie. Université de Medecine de Nara. Japon. 2015
Centre de gynécologie et d'obstétrique. Université de Kyoto. Japon. 2008

La Curcumine, véritable alliée 

La curcumine, à ne pas confondre avec le curcuma, a été expérimentée avec succès dans l'endométriose. Une étude scientifique a été réalisée sur 30 rats femelles divisés en deux groupes. Une endométriose a été provoquée par l'injection de 0,1 mg de 17 B-Estradiol. Dans le groupe ne prenant pas la curcumine, une prolifération des cellules de l'endomètre apparaît.

Dans le groupe prenant la curcumine, on observe une diminution de la prolifération des cellules épithéliales et la taille de l'endomètre. La curcumine agit avec une grande efficacité car elle diminue le facteur de croissance endothéliale vasculaire et la formation de micro-vaisseaux sanguins qui alimentent l'endomètre en sang.

Département d'histologie et d'embryologie. Faculté de médecine de l université de Trakya. Edirne. Turquie. 2017

Acetyl Cysteine et endométriose

Les études scientifiques valident l'efficacité de l'Acetyl Cystéine dans le trouble de l'endométriose. Celui-ci diminue de manière significative la masse de l'endomètre et protège la structure normale du péritoine. Il diminue de manière significative les facteurs pro-inflammatoires déclencheurs comme le TNF alpha (Facteur de nécrose tumorale alpha). L'Acetyl Cysteine régule l'expression de gènes qui contrôlent la prolifération des cellules de l'endomètre. Elle permet ainsi une meilleure gestion de la croissance et de l'invasion cellulaire.

Département d'obstétrique et de gynécologie. École de Médecine de l'Université de Baskent. Ankara. Turquie. 2014
Institut de neurobiologie et de médecine moléculaire. Rome. Italie. 2010

Une étude a été réalisée sur 92 femmes avec un endométriome (kyste endométriosique des ovaires) divisées en deux groupes.

Dans le groupe traité avec l'Acetyl Cystéine, on observe :

• une réduction du diamètre moyen des kystes

• un nombre important de kystes ont diminué de volume,

• un faible nombre de kystes ont augmenté de taille

En revanche, le groupe ne prenant pas d'Acetyl-Cystéine présente une augmentation significative du diamètre des kystes endométriosiques.

Université de Rome. 2013

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)